Picto mot du maire

LE MOT DU MAIRE

Mot du Maire – 1er octobre 2018

Première saison estivale pour le centre d’interprétation des Enclos à Guimiliau. Un rodage nécessaire pour s’approprier l’outil et lui permettre de rayonner. Un gros travail de communication et de signalisation reste à faire ! N’hésitez pas à aller chez nos voisins pour découvrir cet espace qui est, non seulement dédié aux touristes, mais aussi aux gens du territoire et à nos jeunes. Les enclos paroissiaux restent les témoins du XVIème siècle, où richesse et ferveur religieuse ont permis l’édification de ces monuments d’exception.

 

Mot du Maire – 3 septembre 2018

Suite à l’article paru cet été dans le Télégramme sur la renonciation de Cocorette à s’installer sur l’ex-site Gad, je tiens à préciser quelques informations sur ce dossier. Le premier contact a eu lieu le 21 août 2016. Une visite demandée par cette société fut organisée douze jours plus tard, le 2 septembre. Depuis cette date, les contacts ont été permanents : entretiens téléphoniques au      minimum tous les quinze jours avec le directeur industriel, déplacements à Paris au salon de l’agriculture, au space à Rennes et à Doullens dans l’Oise. La présentation d’un dossier de reprise du site avec investissements et création d’une quarantaine d’emplois amena le tribunal de Commerce de Rennes à céder celui-ci à la Communauté des Communes en novembre dernier. Pascale Lemaire, PDG de Cocorette, est venu trois fois à Lampaul, sa dernière visite remontant au mois de Février, où il était accompagné d’un cadre dirigeant d’une grosse entreprise agroalimentaire bretonne. Léon Caroff, 1er adjoint et moi-même sommes sortis de ce rendez-vous  satisfaits et sereins. Les contacts ont été interrompus au mois de mai et le 15 juin, un message vocal du PDG m’annonça que sa société allait racheter une autre entreprise dans le domaine des œufs et que si la transaction se faisait, le site de Lampaul ne serait plus utile pour le développement de sa société. Il devait m’envoyer un écrit dans les 48 heures, je l’attends toujours … Sur le fond, une entreprise peut parfaitement changer sa stratégie et ses choix d’implantation, mais sur la forme, c’est inconcevable, surtout dans notre village qui a vécu la fermeture de l’abattoir comme une tragédie, laissant un bon nombre d’hommes et de femmes dans le désarroi. Je suis profondément déçu, nous vivons une drôle d’époque où le respect des engagements est aléatoire. Que de temps perdu pour faire revivre la partie basse de l’ex-abattoir ! Le maire qui « s’emballe », accompagné de son conseil, de la CCPL, de la région et de l’état, attend avec impatience la déclaration de renonciation officielle qui permettra de repartir à la recherche d’un repreneur sérieux et honnête.

Mot du Maire – 3 juillet 2018

La commission patrimoine et les z’ados de lampaul-guimiliau ont lancé depuis quelques mois un projet ambitieux, intitulé «les jeunes passeurs de mémoire». Valoriser notre société, c’est considérer que nos «ainés» détiennent la sagesse et le savoir. De leur côté, les plus jeunes détiennent la capacité d’agir et d’écoute. Les «jeunes passeurs de mémoire», Alwéna, Ugo, Nathan et Julien ainsi que Stéphane leur animateur, proposent  une collecte de témoignages  et encouragent les Lampaulais à raconter leurs souvenirs, soit de manière spontanée, soit autour de thématiques choisies, comme la guerre 39-45, le travail, la famille, l’école, les fêtes et les loisirs. Enregistrés puis retranscrits par les jeunes, la plupart des récits permettront de créer une véritable bibliothèque virtuelle de mémoire et une exposition à la maison du patrimoine. Au-delà des témoignages, le projet est avant tout une aventure humaine, aussi enrichissante pour les jeunes que pour les moins jeunes et chacun voit son regard changé sur l’autre. Les «jeunes passeurs de mémoire» viennent de se voir décerner plusieurs prix, tels que le «coup cœur du jury» des trophées de la vie locale du crédit agricole de Landivisiau ainsi que le prix du département dans la   catégorie «culture et patrimoine». Alors pour les encourager dans cette aventure n’hésitez pas à les contacter ; ne parlons pas seulement d’inter  génération, mais vivons le  !!

 

Jean-Marc Puchois, maire

Archives

Mairie de Lampaul-Guimiliau – 6, place du Villers – 29400 Lampaul-Guimiliau – 02 98 68 76 67