Découvrez le CIAP

Situé dans le bourg de Guimiliau, au cœur du Pays de Landivisiau, le CIAP, Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine « Les Enclos » a ouvert ses portes le 26 avril 2018. Recouvrant 150 m² d’exposition entièrement dédiés aux enclos paroissiaux, le CIAP propose au public passionné ou néophyte, local ou touristique, une plongée dans l’âge d’or breton des 16e et 17e siècles. Allez le découvrir !

www.ciap-enclos.fr

Mot du Maire – 3 septembre 2018

Suite à l’article paru cet été dans le Télégramme sur la renonciation de Cocorette à s’installer sur l’ex-site Gad, je tiens à préciser quelques informations sur ce dossier. Le premier contact a eu lieu le 21 août 2016. Une visite demandée par cette société fut organisée douze jours plus tard, le 2 septembre. Depuis cette date, les contacts ont été permanents : entretiens téléphoniques au      minimum tous les quinze jours avec le directeur industriel, déplacements à Paris au salon de l’agriculture, au space à Rennes et à Doullens dans l’Oise. La présentation d’un dossier de reprise du site avec investissements et création d’une quarantaine d’emplois amena le tribunal de Commerce de Rennes à céder celui-ci à la Communauté des Communes en novembre dernier. Pascale Lemaire, PDG de Cocorette, est venu trois fois à Lampaul, sa dernière visite remontant au mois de Février, où il était accompagné d’un cadre dirigeant d’une grosse entreprise agroalimentaire bretonne. Léon Caroff, 1er adjoint et moi-même sommes sortis de ce rendez-vous  satisfaits et sereins. Les contacts ont été interrompus au mois de mai et le 15 juin, un message vocal du PDG m’annonça que sa société allait racheter une autre entreprise dans le domaine des œufs et que si la transaction se faisait, le site de Lampaul ne serait plus utile pour le développement de sa société. Il devait m’envoyer un écrit dans les 48 heures, je l’attends toujours … Sur le fond, une entreprise peut parfaitement changer sa stratégie et ses choix d’implantation, mais sur la forme, c’est inconcevable, surtout dans notre village qui a vécu la fermeture de l’abattoir comme une tragédie, laissant un bon nombre d’hommes et de femmes dans le désarroi. Je suis profondément déçu, nous vivons une drôle d’époque où le respect des engagements est aléatoire. Que de temps perdu pour faire revivre la partie basse de l’ex-abattoir ! Le maire qui « s’emballe », accompagné de son conseil, de la CCPL, de la région et de l’état, attend avec impatience la déclaration de renonciation officielle qui permettra de repartir à la recherche d’un repreneur sérieux et honnête.

Mot du Maire – 3 juillet 2018

La commission patrimoine et les z’ados de lampaul-guimiliau ont lancé depuis quelques mois un projet ambitieux, intitulé «les jeunes passeurs de mémoire». Valoriser notre société, c’est considérer que nos «ainés» détiennent la sagesse et le savoir. De leur côté, les plus jeunes détiennent la capacité d’agir et d’écoute. Les «jeunes passeurs de mémoire», Alwéna, Ugo, Nathan et Julien ainsi que Stéphane leur animateur, proposent  une collecte de témoignages  et encouragent les Lampaulais à raconter leurs souvenirs, soit de manière spontanée, soit autour de thématiques choisies, comme la guerre 39-45, le travail, la famille, l’école, les fêtes et les loisirs. Enregistrés puis retranscrits par les jeunes, la plupart des récits permettront de créer une véritable bibliothèque virtuelle de mémoire et une exposition à la maison du patrimoine. Au-delà des témoignages, le projet est avant tout une aventure humaine, aussi enrichissante pour les jeunes que pour les moins jeunes et chacun voit son regard changé sur l’autre. Les «jeunes passeurs de mémoire» viennent de se voir décerner plusieurs prix, tels que le «coup cœur du jury» des trophées de la vie locale du crédit agricole de Landivisiau ainsi que le prix du département dans la   catégorie «culture et patrimoine». Alors pour les encourager dans cette aventure n’hésitez pas à les contacter ; ne parlons pas seulement d’inter  génération, mais vivons le  !!

 

Mot du Maire – 5 juin 2018

Suite à un nombre croissant de plaintes en mairie, pour des chiens en divagation, malgré des rappels répétés dans le CLIC et l’aide essentielle de nos agents techniques et des gardes-chasses communaux, j’ai décidé par mes pouvoirs de police, d’instaurer à compter du 1er juillet prochain des contraventions de 1ère classe et de 2ème classe envers les propriétaires de chiens errants. Le bien-vivre ensemble demande à chacun et chacune d’entre nous de respecter un minimum de règles pour la qualité de vie des habitants.

Jean Marc PUCHOIS

 

Cimetière

Le cimetière est un lieu délicat à entretenir de par sa configuration et la nature du sol. Face aux nouvelles réglementations et aux impératifs d’abandon des traitements phytosanitaires pour l’entretien des espaces publics, il est demandé à chaque famille ayant une concession dans ce lieu,  dans un geste de citoyenneté, de procéder au désherbage de quelques m² autour de cette dernière, afin de garder cet endroit propice aux recueillements.

 

 

Enquête publique

Ouverture d’une enquête publique, du lundi 18 juin au mercredi 18 juillet, sur la demande  présentée par la SAS « Les Truites du Ster Goz » à Fouesnant, en vue d’obtenir l’autorisation d’exploiter la pisciculture de l’Elorn au lieu-dit « Pont ar Zall » à Lampaul-Guimiliau/Loc-Eguiner.

Le commissaire enquêteur recevra les observations du public en mairie de Lampaul-Guimiliau selon les modalités suivantes :

  • Lundi 18/06, de 9h à 12h,
  • Vendredi 29/06, de 14h à 17h,
  • Lundi 09/07,  de 14h à 17h,
  • Mercredi 18/07, de 14h à 17h30.

 

Théâtre jeunes

À partir du 30 mai et jusqu’au 30 juin, ateliers théâtre (improvisation, travail des émotions, tenue de personnages,etc …), aux mêmes heures que d’habitude à la bibliothèque. Ateliers sur la base du volontariat.

 

Enquête publique

Ouverture d’une enquête publique, du lundi 18 juin au mercredi 18 juillet, sur la demande  présentée par la SAS « Les Truites du Ster Goz » à Fouesnant, en vue d’obtenir l’autorisation d’exploiter la pisciculture de l’Elorn au lieu-dit « Pont ar Zall » à Lampaul-Guimiliau/Loc-Eguiner.

Le commissaire enquêteur recevra les observations du public en mairie de Lampaul-Guimiliau selon les modalités suivantes :

  • Lundi 18/06, de 9h à 12h,
  • Vendredi 29/06, de 14h à 17h,
  • Lundi 09/07,  de 14h à 17h,
  • Mercredi 18/07, de 14h à 17h30.

 

Mot du Maire – 15 mai 2018

Le CIAP (Centre d’Interprétation d’Architecture et du Patrimoine) des enclos vient d’ouvrir ses portes chez nos voisins à Guimiliau. Les enclos paroissiaux mis en valeur dès les années 50 par le guide Michelin (Lampaul-Guimiliau, 2 étoiles du guide vert depuis 2006) sont devenus des éléments incontournables du patrimoine finistérien, ils sont uniques au monde et le potentiel touristique est énorme. La commune de Guimiliau, « tête de réseau », drainera les visiteurs sur le territoire de la communauté des communes et notre enclos, l’un des plus riches de Bretagne, attirera encore plus de monde, le potentiel est là. L’économie touristique n’est pas à négliger et n’oublions pas que la France est la première destination mondiale et qu’au niveau du Finistère, un milliard d’euros est dégagé chaque année par nos visiteurs.

Jean Marc Puchois

 

 

Mairie de Lampaul-Guimiliau – 6, place du Villers – 29400 Lampaul-Guimiliau – 02 98 68 76 67